mission hiver 2010 - 2011

dispensaire de Pong Kiou: mission EEL et le Chef de Village

Fin 2010, début 2011 au LAOS

Une petite mission s’est rendue cet hiver au Laos, elle était composée d’une  infirmière et d’une auxiliaire-puéricultrice.

D’ abord un passage à Vientiane afin d’obtenir les autorisations de travail bénévole à Pong  Kiou (province de Khammouane) à 45 km de Thakhek pour une mission paramédicale.

Le but de la mission :

Etude du sol où se situera le centre d’accueil, sa situation, commodités en eau et électricité, la superficie est de 3000 m2 environ. Le terrain est situé à 6 kilomètre de Thakhek sur la route de Vientiane, il pourra être facilement viabilisé car une zone touristique va voir le jour dans le voisinage. EEL voit enfin ses efforts récompensés après 4 ans de tractations et s’enorgueillit d’être fiable pour les autorités qui nous ont concédé ce terrain. Les papiers administratifs concernant ce terrain devraient se faire au mois de juillet 2011, viendra ensuite l’aménagement, défrichage, bornage, clôture, viabilisation, etc.……… 

 Puis direction Thakhek, première ville française en Indochine, après un séjour d’évaluation en besoin  de  santé et formation  des équipes médicales et paramédicales, la mission EEL se voit alors confier sous l’autorité du Chef de village de Pong Kiou, la responsabilité du dispensaire de ce village, l’ hôpital de Nongbok (situé à 30 km environ de Pong Kiou) a sollicité l’équipe pour une aide en formation et soins ce qui va de pair avec le dispensaire et nous avons accepté d’y revenir faire une mission exploratoire.

Ainsi l’équipe d’EEL a assurée pendant un mois la prise en charge des consultations et soins. Pong Kiou compte 1500 villageois et durant la présence de la mission médicale 510 personnes se sont présentées au centre de soins. Les membres de la mission ont entretenu d’excellentes relations avec les villageois et leur chef tout au long du sejour. La vie est difficile dans la campagne et les paysans ne peuvent effectuer qu’une seule récolte de riz, grâce à la mousson. Un système d’irrigation leur permettrait d’effectuer une deuxième récolte annuelle ainsi que des jardins potagers, ce qui les aiderait à mieux vivre. EEL par la voix de sa Présidente s’est proposé d’en référer à ESF (Electricité Sans Frontière) en France.

Le temps du retour vers la France est alors venu, l’équipe a quitté avec beaucoup de regrets ce village si attachant, en espérant y revenir bientôt.

 

 

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×